Le Site de la Maison Blanche Efface les Pages Dédiées Au Changement Climatique, à l’Assurance Maladie et aux Droits LBGT

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour être abasourdi par les premières actions de Trump en tant que Président des Etats-Unis. Dès le lendemain de sa triste inauguration le 20 janvier dernier, on ne pouvait bizarrement plus trouver sur le site de la Maison Blanche les pages des causes auxquelles Trump a toujours été ouvertement opposé, comme celles dédiées au changement climatique, à l’assurance maladie pour tous, à l’immigration ou aux droits civils.

Ces disparitions, pour être honnête, n’ont rien de très étonnant vu les tendances totalitaires du personnage, qui a clairement exprimé que le changement climatique était une invention des Chinois visant à réduire la compétitivité des Etats-Unis, que l’assurance maladie pour tous instaurée par Obama devait être annulée, que des millions d’immigrés devaient être chassés fissa des Etats-Unis, et dont le vice-president, Mike Pence, pense que les gays doivent se ‘convertir’ à l’hétérosexualité avec l’aide de prêtres. Et oui, on en est là.

Sous Obama, il était possible de trouver sur WhiteHouse.gov diverses informations pratiques sur comment lutter contre le réchauffement climatique, et sur les actions du gouvernement dans le domaine. Si on tape “changement climatique” dans la barre de recherche du site aujourd’hui, voila ce qu’on trouve:

Des questions sur les politiques d’immigration, peut-être?

Ou sur la communauté LBGT?

Si l’envie vous prend de comparer, les anciennes pages sont toujours accessibles, archivées sur un nouveau site, ObamaWhiteHouse.archives.gov. Le montage des deux versions du site côte à côte fait presque peur (censure, je ne dirai pas ton nom).

Les pages concernant le changement climatique, l’assurance maladie, les droits civils ainsi que ceux de la communauté LBGT ont donc disparu. En revanche, en comparant les deux versions du site de la Maison Blanche, on peut voir que d’autres ont été soit crées soit modifiées, dont celle concernant l’énergie (le cheval de bataille de Trump étant le retour aux energies non renouvelables – charbon, pétrole, et tous ces combustibles dont la planète n’est pas fan, mais que ses amis milliardaires eux adorent). Trump y dévoile son America First Energy Plan. Le plan, qui ignore totalement la notion même de changement climatique, appelle à un abandon des “politiques environnementales dangereuses et inutiles, comme les accords de Paris sur le climat.” On a peur.

La page dédiée aux droits civils, elle, est remplacée par une autre appelée “Standing Up For Our Law Enforcement Community” (“Soutenir la Police”), qui au lieu de proposer des solutions pour améliorer des relations très tendues entre la police et les citoyens Américains (on se souvient de graves problèmes de bavures policières en 2016) explique que la solution à tout est toujours d’embaucher plus de policiers. En lisant la page, on se croirait au Kosovo en 1998. On peut par exemple y lire que “les meurtres dans la capitale ont augmenté de 50% en quatre ans”. Mais l’administration de Trump est connue pour ne pas beaucoup aimer les chiffres et faits officiels, et quand on vérifie, on voit par exemple que les meurtres à Washington, D.C., ont au contraire baissé entre 2015 et 2016. Oups.

Et comme on y tient nous aux faits, on tient à signaler qu’il est généralement de mise que des changements soient faits sur le site de la Maison Blanche lors de passations. La nouvelle équipe a tout à fait le droit de le remodeler à sa guise. D’après Douglas Cox, professeur de droit et expert en politique d’information à la City University de New York, “la nouvelle administration est toujours libre de changer le site de la Maison Blanche.” Alors peut-être qu’on s’emballe, que le site est juste en travaux et que les pages disparues mystérieusement vont bientôt ressurgir d’outre tombe. Mais on en doute, vu que l’administration Trump a aussi demandé à l’EPA (Agence de Protection de l’Environnement) de supprimer ses pages concernant le changement climatique, et a réprimandé les parc nationaux (ces voyous), après que le compte du Badland National Park a posté une série de tweets sur le changement climatique.

Ces tweets ont depuis disparu. Tout ceci est bien rassurant.

More from The Rapporteuse

Les Républicains Viennent de Supprimer la Seule Institution Luttant Contre le Piratage des Elections aux USA

Cet après-midi, les Républicains ont voté un texte de loi visant à supprimer...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *